Skip to navigation – Site map

197 | 2016
Pour une histoire environnementale de l’Éthiopie

Comment penser l’histoire environnementale de l’Éthiopie ? La question de l’environnement fait l’objet de réflexions de la part des historiens de ce pays depuis la fin des années 1960. Mais ils ont rarement adopté explicitement un cadre d’analyse en histoire environnementale, attentif à articuler l’étude des contraintes et des transformations de l’environnement avec celle, plus large, de la manière dont les sociétés s’approprient, façonnent et interprètent ce qui les entoure. Cette rematérialisation des dynamiques politiques, sociales et culturelles permet de revisiter l’histoire du continent africain.

À ce titre, la place de l’Éthiopie est particulière car la colonisation européenne, qui a été la matrice de l’histoire environnementale de langue anglaise, n’a pas joué le même rôle que dans les autres pays. C’est une invitation à relativiser le moment colonial dans l’histoire environnementale de longue durée des sociétés africaines.

Ce dossier, le premier de son genre, souhaite donc poser les jalons d’une histoire environnementale de l’Éthiopie qui est encore à construire, en s’appuyant sur une tradition savante attentive à la géographie et à l’histoire rurale, et sur quelques travaux pionniers plus récents. Les articles réunis ici, qu’ils viennent ou non d’historiens de l’environnement, interrogent donc tous un terrain à partir de l’environnement comme catégorie d’analyse. Du monde médiéval des seuils à l’invention contemporaine du patrimoine, se dessinent la diversité d’un territoire, des hauts plateaux chrétiens du Nord aux basses terres musulmanes de l’Est, mais aussi la continuité des rapports de pouvoir et de la violence qui se nouent autour de l’environnement.

Cairn

This issue is available on Cairn platform to subscribers or on "pay per view" basis.
Read it

  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org