Navigation – Plan du site

Ne pas faire mauvais « genre »

Les timides mutations de la représentation des femmes dans la presse agricole bretonne
Don’t Ruffle Feathers. Timid Changes in the Representation of Women in the Agricultural Press
Clémentine Comer
p. 77-96

Résumés

À partir de l’analyse d’un corpus de presse et d’une observation ethnographique, cet article interroge la représentation des agricultrices dans quatre journaux agricoles bretons : Terra, fusion du Paysan morbihannais et de Espace Ouest, ainsi que Paysan breton. Le parti pris de cette étude est d’appréhender le travail de coproduction des messages médiatiques à partir de trois types de protagonistes : les journalistes, les dirigeantes des groupes féminins actifs au sein des organisations agricoles et les techniciennes en charge de leur encadrement. Cette contribution soulève le paradoxe de la relative stabilité des mises en scène des agricultrices malgré la revendication formulée, à partir des années 2000, d’une meilleure prise en compte de l’égalité entre les hommes et les femmes dans le contenu des messages de presse. En conclusion, il apparaît difficile à cette coalition d’acteurs de s’affranchir du modèle classique de représentation de la « féminité » agricole qui valorise l’agricultrice irréprochable et méritante, la figure exceptionnelle de la dirigeante agricole et la complémentarité des sexes.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

(Més)usages médiatiques : représenter ou stéréotyper les agricultrices
Représentation minorée, représentation ciblée
La primauté à l’agricultrice « modèle »
Le tropisme des « femmes » d’exception
L’entrée contrariée de l’égalité dans les pages de la presse agricole bretonne
L’égalité dans la presse agricole : un tremplin favorable aux dirigeantes
Des journalistes progressistes… mais neutres
Tensions et conflits autour du message acceptable
Conclusion

Aperçu du texte

Figures médiatiques, les agricultrices le sont à n’en pas douter, si l’on juge le nombre de sollicitations journalistiques qui leur sont adressées ou de dossiers thématiques qui leur sont consacrés. Cet engouement est à relier à l’entrée du monde agricole dans le champ de la télé-réalité, via notamment l’émission « L’amour est dans le pré », mais également au traitement médiatique de la parité, qui inclut dans les rangs des sujets qui lui sont proches, la place des femmes dans des professions considérées comme masculines [Leroux et Sourd 2005]. Appelées à communiquer vers les publics extérieurs à leur profession, les agricultrices doivent également veiller à maintenir leur visibilité à l’intérieur de leurs propres canaux médiatiques. Parmi ceux-ci figurent les titres de presse agricole départementale qui participent à la définition et à l’entretien de l’unité agricole [Chupin et Mayance 2013a] et viennent délimiter les contours symboliques du groupe professionnel de référence [Mares...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Clémentine Comer, « Ne pas faire mauvais « genre » », Études rurales, 198 | 2016, 77-96.

Référence électronique

Clémentine Comer, « Ne pas faire mauvais « genre » », Études rurales [En ligne], 198 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 21 août 2017. URL : http://etudesrurales.revues.org/11255

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org