Navigation – Plan du site
Marchés

Les fondements économiques de la guerre du café au Kenya

Bernard Charlery de La Masselière et Patrick Mbataru
p. 229-242

Résumés

Plus que toute autre activité économique, la filière « café » a construit la société et l’État kenyans. Estimé sur le marché mondial, le café kenyan voit aujourd’hui ses parts de marché menacées par les changements technologiques et structurels à l’échelle globale. Alors que, des années 1960 à la fin des années 1980, le secteur du café était le premier pourvoyeur de devises du pays, ce secteur se situe désormais loin derrière le thé, le tourisme et l’horticulture. Et cette crise semble s’amplifier depuis la fin des années 1990 puisque la production a brutalement chuté de moitié. Par ailleurs, contrairement à ses voisins, le Kenya a tardé à libéraliser les opérations de transformation et de commercialisation, et peine à maintenir l’attractivité de la culture auprès des petits fermiers. Très dépendant de la compétition politique aux échelles locale, régionale et nationale, le secteur coopératif est divisé et fragilisé. Dans ce contexte de crise, tant économique que sociale, l’avenir du café kenyan dépend de l’élaboration d’un nouveau contrat entre l’État, les opérateurs privés et le secteur paysan.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Charlery de La Masselière et Patrick Mbataru, « Les fondements économiques de la guerre du café au Kenya », Études rurales, 180 | 2007, 229-242.

Référence électronique

Bernard Charlery de La Masselière et Patrick Mbataru, « Les fondements économiques de la guerre du café au Kenya », Études rurales [En ligne], 180 | 2007, mis en ligne le 21 mai 2008, consulté le 17 janvier 2017. URL : http://etudesrurales.revues.org/7362

Haut de page

Auteurs

Bernard Charlery de La Masselière

Géographe, professeur à l’Université Toulouse-II Le Mirail.

Articles du même auteur

Patrick Mbataru

Doctorant en études rurales, Université de Toulouse-II Le Mirail.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • Revues.org